michellesullivan

Archive for the ‘Beauté’ Category

Code: les vêtements féminins

In Beauté, Mode, Moeurs on 28 March 2013 at 11:22

Extrait tiré du livre Visages de la politesse publié par Thérèse Thérieault. Montréal et Paris: Fides, 1967. De la collection de Thérèse.

Ne croyez pas que le foulard remplace le chapeau, même s’il est pratique durant l’hiver et les jours de pluie.

Adoptez des coiffures sobres; évitez les chapeaux excentriques.

Achetez des chaussures qui serviront en plusieurs circonstances.

Prenez soin de votre santé; ne vous entêtez pas à marcher sur des talons hauts si on vous le déconseille.

Choisissez vos gants avec discenrnement; tentez compte de vos occupations et de vos obligations.

Ne craignez pas de les rafraîchir souvent; des gants sales déparent une jolie main.

N’ayez pas plus de deux bagues à la fois; seules les femmes mariées et les fiancées en portent à la main gauche.

Réservez les bijoux rutilants pour la fin de l’après-midi et le soir; évitez de les porter en matinée.

N’utilisez pas un parfum de qualité inférieure; son odeur incommodera.

Employez les mêmes essences pour votre linge et vos appartements; les mélanges ne sont pas toujours heureux.

Appliquez votre maquillage avec modération; vous paraîtrez plus distinguée.

Ne dissimulez pas la saleté de vos ongles sous un vernis brillant.

Consumer Electronics Show 1967: Even in 1967, there were "booth babes," here referred to as "CES Guides." The first CES was notable for the increasing dominance of solid-state electronics and an influx of Japanese manufacturers.

Consumer Electronics Show: Even in 1967, there were “booth babes,” here referred to as “CES Guides.” The first CES was notable for the increasing dominance of solid-state electronics and an influx of Japanese manufacturers.

Advertisements

Quelques réflexions à propos de la coupe des cheveux

In Beauté, Mode on 22 March 2013 at 12:22

Extrait du livre Technique de la coiffure pour dames publié par Marie-Anna Parent et Albert Claude. Ministère de la jeunesse, Service des cours par correspondance. 1963.

C’est vers l’année 1925 qu’est née la mode, pour les femmes, de porter les cheveux courts. Depuis lors, nous connaissons l’âge moderne de la coiffure. C’est grâce aux cheveux courts que notre métier est devenu ce qu’il est; c’est en maintenant les cheveux courts à leurs clientes que coiffeurs et coiffeuses conserveront les avantages acquis.

Ils nous est à peu près impossible de donner satisfaction à certaines clientes qui conservant leurs cheveux longs désirent des coiffures modernes; de tels cheveux donnent des résultats décevants; s’il est vrai que le cheveu long fait très féminin, de nos jours la femme se lasse vite d’une mode qui complique sa vie. En dernière analyse, le cheveu court, permanenté, s’avère toujours la meilleure solution pour la femme moderne.

Les cheveux trop courts masculinisent la femme et rendent impossibles les permanentes et les mises en plis. On peut fixer le maximum de 2 1/2″ dans la nuque, la longueur optimum étant de 1″ environ. 

Nous n’aborderons pas la technique de la coupe sur cheveux longs dans cet ouvrage, car elle est inexistante… tout simplement. La technique, la travail sérieux commencent à partir du moment où le cheveu devient court.

1963

 

La Québécoise et le “joual” au français

In Beauté, Moeurs, Non classé, Société on 17 March 2013 at 18:38

Extrait du livre Petit dictionnaire du “joual” au français publié par Augustin Turenne. Les Éditions de l’homme, Montréal, 1962. 5e édition. Livre acheté à la vente de la bibliothèque de Westmount.

Le Canadien français est son propre ennemi sur le plan linguistique. Même s’il connaît convenablement le français, il a peur de le parler et surtout honte de le bien parler. Il craint de se rendre ridicule auprès de ses propres compatriotes.

La campagne de refrancisation en cours dans notre province doit être l’oeuvre de tous les Canadiens français. Ce petit dictionnaire, préparé d’après ma propre expérience, constitue ma modeste contribution à cette croisade. J’espère qu’il sera profitable à mes compatriotes.

Je termine en formulant un voeu: après avoir longtemps ridiculisé ceux qui parlaient bien, pourquoi ne ririons-nous pas à l’avenir de ceux qui parlent “joual”.

La vie féminine

Auburn (cheveux) – roux, châtain roux

Bleach (cheveux) – décoloration; décolorant

Blue jeans – pantalon (de coutil)

Bobby pins – épingles à cheveux

Brassière* – soutien-gorge

Brassière strapless – bustier

Broches à cheveux – épingles à cheveux

Collerette * – pèlerine, mante

Compact – poudrier (de sac à main)

Curlers – bigoudis, frisettes

Curl-pins – épingles à friser

Cutex – vernis (à ongles)

Farde – fard

Gants de kid – gants de chevreau

Hood (contre la pluie) – capuche 

Jaquette* – chemise de nuit

Lipstick – rouge à lèvres

Make-up – maquillage, fard

Nail-clipper – coupe-ongles

Net à cheveux – résille, filet, réseau

Panties – culotte

Pendatif – pendentif

Permanent (rouge à lèvres) – tube de rechange

Remover – dissolvant

Rinse – shampoing colorant

Sacoche* – sac à main

Set de manucure – trousse de manucure

Slacks – pantalon

Slip – jupon

Spray net – laque (f.)

Toque* – chignon

Tweezers – pince à épiler, épiloir

Un astérisque (*) indique que le mot est français mais qu’on lui donne un autre sens que celui qu’il a en bon français.

"At the 1962 National College Queen contest. Utah State University's Cecilia Harrison won the title that year. Competitions including ironing blouses and cooking hamburgers"

“At the 1962 National College Queen contest. Utah State University’s Cecilia Harrison won the title that year. Competitions including ironing blouses and cooking hamburgers”

Signification de la chevelure

In Beauté on 11 December 2011 at 09:18

Extrait tiré du livre Vos cheveux publié par Josette GhedinMontréal: Les Éditions de l’homme, 1971.  De la collection de Thérèse.

Si nous nous référons aux coiffures s’accordant avec les métiers, nous parvenons à des classifications intéressantes. L’infirmière, la garde-malade, l’assistante sociale, la serveuse, la nurse, etc., portent toujours des coiffures conventionnelles. En plus d’une coiffe qu’elles peuvent placer sur leurs cheveux, courts ou rassemblés en chignon, elles portent des frisures bien disciplinées, des couleurs discrètes. La mode a peu d’emprise sur ces coutumes. Ce sont des raisons aussi logiques que: l’oubli de la sexualité, l’aspect fonctionnel, pratique et hygiénique, la recherche de l’uniformité, le rappel de la fonction plutôt que le caractère de l’individu, qui sont à l’origine de ces habitudes.

La coiffeuse, l’esthéticienne, la cosméticienne, enfin toutes les personnes apparentant au domaine de la mode ou de l’esthétique se signalent par des audaces et des originalités dans leur coiffure — les teintes sont plus vives, les lignes adoptées plus séduisantes et surtout plus «up-to-date». Par ce signalement, elles montrent à la «masse» le côté avant-gardiste de la mode.

L’hôtesse, la vendeuse, la secrétaire, la réceptionniste, en général les personnes chargées des relations humaines recherchent l’impeccabilité. Il faut que leur tenue soit irréprochable afin de plaire, sans pour cela … séduire.

La ménagère est moins préoccupée de l’apparence de sa coiffure mais elle soigne la santé de sa chevelure. A ceci, il y a des exceptions: de bonnes et de moins bonnes. Signalons qu’une ménagère d’un niveau social modeste n’est pas toujours bien jugée lorsqu’elle outrepasse certaines limites. Nous nous expliquons. Il existe encore des endroits, des milieux où une femme d’ouvrier aborant une chevelure ultra-décolorée, une coiffure extravagante, est qualifiée de femme de «petite vertu».

Lorsque la femme occupe une fonction plus couramment attribuée à l’homme telle que celle d’avocat, d’ingénieur, d’architecte, de professeur, elle garde à sa coiffure un aspect plus naturel. Cela rend sa collaboration professionnelle plus asexuée et sans doute plus efficace!

Suisse: les onze premières conseillères nationales et Lise Girardin, première conseillère aux Etats (1971)

Pour reconquerir le sommeil

In Beauté on 22 August 2011 at 10:40

Extrait tiré du livre L’encyclopédie beauté bien-être: Tome II publié par Anne-Marie Seigner, Fabienne Cousin et Sim Grant-Vieillard. Paris. 1964. De la collection de Thérèse.

Efforcez-vous à la sérénité.

Entre vos soucis personnels, un mari qui n’est pas forcément de bonne humeur, des enfants qui se chamaillent, ce n’est pas toujours facile.

Essayez, cependant: rien n’est jamais impossible:

– le soir, lorsque vous vous retrouvez tous autour de la table familiale, ne faites pas naître une discussion;

– ne la relancez jamais non plus;

– si vous avez un problème, n’essayez pas de le résoudre au moment de vous coucher;

– évitez les histoires policières à la radio, au cinéma ou dans les livres;

– lorsque vous vous sentez «à bout de nerfs», faites une promenade, regardez le spectacle de la rue, feuilletez de vieux magazines, occupez-vous de votre beauté, rangez une armoire, écoutez des chansons que vous aimez;

– même si vous êtes une femme débordée de travail, quand vient le soir, offrez-vous le luxe de flâner quelques instants. Tout peut attendre, surtout la fatigue et la vieillesse.

 

Edmonton. 1964.

Attendez un bébé en beauté

In Beauté, Maternité on 16 April 2011 at 19:37

Extrait tiré du livre Le guide Marabout de la femme publié sous la direction générale de Jean-Claude Dorrier.  Paris. 1965.

Pendant neuf mois, nous pouvez et vous devez rester séduisante, conserver un teint frais, garder une belle poitrine et penser à votre silhouette, pour la retrouver, très vite après la naissance de bébé, aussi fine qu’avant. Séduisante, vous le serez avec les ravissants modèles de robes et de deux-pièces que les magasins spécialisés ont créés spécialement pour vous.

Pregnant Woman Cooking over Electric Frypan, Kitchen, Port Melbourne, 1965


%d bloggers like this: