michellesullivan

Archive for the ‘Mode’ Category

Code: les vêtements féminins

In Beauté, Mode, Moeurs on 28 March 2013 at 11:22

Extrait tiré du livre Visages de la politesse publié par Thérèse Thérieault. Montréal et Paris: Fides, 1967. De la collection de Thérèse.

Ne croyez pas que le foulard remplace le chapeau, même s’il est pratique durant l’hiver et les jours de pluie.

Adoptez des coiffures sobres; évitez les chapeaux excentriques.

Achetez des chaussures qui serviront en plusieurs circonstances.

Prenez soin de votre santé; ne vous entêtez pas à marcher sur des talons hauts si on vous le déconseille.

Choisissez vos gants avec discenrnement; tentez compte de vos occupations et de vos obligations.

Ne craignez pas de les rafraîchir souvent; des gants sales déparent une jolie main.

N’ayez pas plus de deux bagues à la fois; seules les femmes mariées et les fiancées en portent à la main gauche.

Réservez les bijoux rutilants pour la fin de l’après-midi et le soir; évitez de les porter en matinée.

N’utilisez pas un parfum de qualité inférieure; son odeur incommodera.

Employez les mêmes essences pour votre linge et vos appartements; les mélanges ne sont pas toujours heureux.

Appliquez votre maquillage avec modération; vous paraîtrez plus distinguée.

Ne dissimulez pas la saleté de vos ongles sous un vernis brillant.

Consumer Electronics Show 1967: Even in 1967, there were "booth babes," here referred to as "CES Guides." The first CES was notable for the increasing dominance of solid-state electronics and an influx of Japanese manufacturers.

Consumer Electronics Show: Even in 1967, there were “booth babes,” here referred to as “CES Guides.” The first CES was notable for the increasing dominance of solid-state electronics and an influx of Japanese manufacturers.

Advertisements

Quelques réflexions à propos de la coupe des cheveux

In Beauté, Mode on 22 March 2013 at 12:22

Extrait du livre Technique de la coiffure pour dames publié par Marie-Anna Parent et Albert Claude. Ministère de la jeunesse, Service des cours par correspondance. 1963.

C’est vers l’année 1925 qu’est née la mode, pour les femmes, de porter les cheveux courts. Depuis lors, nous connaissons l’âge moderne de la coiffure. C’est grâce aux cheveux courts que notre métier est devenu ce qu’il est; c’est en maintenant les cheveux courts à leurs clientes que coiffeurs et coiffeuses conserveront les avantages acquis.

Ils nous est à peu près impossible de donner satisfaction à certaines clientes qui conservant leurs cheveux longs désirent des coiffures modernes; de tels cheveux donnent des résultats décevants; s’il est vrai que le cheveu long fait très féminin, de nos jours la femme se lasse vite d’une mode qui complique sa vie. En dernière analyse, le cheveu court, permanenté, s’avère toujours la meilleure solution pour la femme moderne.

Les cheveux trop courts masculinisent la femme et rendent impossibles les permanentes et les mises en plis. On peut fixer le maximum de 2 1/2″ dans la nuque, la longueur optimum étant de 1″ environ. 

Nous n’aborderons pas la technique de la coupe sur cheveux longs dans cet ouvrage, car elle est inexistante… tout simplement. La technique, la travail sérieux commencent à partir du moment où le cheveu devient court.

1963

 

Conseils aux femmes: la tenue vestimentaire

In Mode on 3 December 2011 at 10:56

Extrait tiré du livre Visages de la politesse publié par Thérèse Thérieault. Fides, Montréal et Paris, 1961. Approuvé par le Ministère de l’Éducation le 9 février 1967. 4e édition. De la collection de Thérèse.

CODE

Respectez les gens de votre entourage, même si vous êtes jeune; ne leur imposez pas la vue d’une tenue débraillée.

Méfiez-vous des costumes excentriques, surtout si vous dépassez la quarantaine; ils soulignent précisément ce que vous désirez cacher.

N’essayez pas de ressembler à la dernière reine de beauté; son genre n’est peut-être pas le vôtre.

Bannissez ces chapeaux extravagants qui s’harmonisent mal avec vos traits; les plus beaux sont souvent les plus simples.

Mariez avec goût chapeaux, gants et souliers; ce détail importe pour l’ensemble.

Utilisez votre garde-robe à bon escient; évitez l’erreur de porter, le midi, une toilette conçue pour le soir.

Ne revêtez pas pour vos travaux de ménage la robe que vous porterez demain pour recevoir des amis; chaque robe en son temps.

Ne vous promenez pas en robe-soleil dans les transports en commun ou sur la rue: ce serait manquer de dignité et d’à propos.

Sachez discerner travail et loisir; ne vous rendez pas au bureau, mademoiselle, les jambes nues dans des sandales.

Soyez décent en tous lieux et toutes occasions; l’élégance y gagnera.

Ne portez pas des chandails trop étroits; n’attirez pas les regards et vous ne serez pas insultée.

N’exagérez pas vos décolletés; ils ne sont pas synonymes de chic.

Choisissez des maillots de bain décents et discrets.

Ne portez pas de «shorts» pour circuler dans les rues; la modestie et la convenance les interdisent.

Jan Rose Kasmir affronte le American National Guard au Pentagon lors d'une manif anti-Vietnam. 1967.

La modestie

In Mode on 26 August 2011 at 08:23

Extrait tiré du livre Écoute, ma mie publié par Cécile Lachaîne-Brosseau (Tante Chantal). Ottawa. 1961. De la collection de Thérèse.

Comment pourrions-nous parler «mode» sans aborder la «modestie»? Puisqu’il a déjà été question du port du pantalon, nous commencerons par détailler ce qui constitue la modestie du pantalon: sa coupe d’abord. Je comprends que certains de vos professeurs s’insurgent contre cette mode et si vous portez ces jeans serrés, plus provocants qu’un vrai déshabillé, je suis d’accord avec eux. D’accord avec eux encore, si aussitôt la classe terminée vous vous empressez de passer un pantalon pour vous promener dans le village ou la grande ville que vous habitez. Je t’avoue qu’il n’y a rien de plus choquant pour le bon goût que d’apercevoir, par exemple, des jeunes filles attifées de jeans sur la rue Sainte-Catherine ou dans les grands magasins. Je le répète, le port du pantalon doit être occasionnel. Pour la bicyclette, le ski, le patin, l’équitation, si tu veux être élégante, il faut que la coupe de ton vêtement soit ample, alors, tu seras vraiment modeste. Il en va de même des tricots et des jupes, un ajustement trop serré en fait des vêtements aussi immodestes que ridicules. Et ne va pas croire que seule la religion soit en cause: l’esthétique, le bon goût et le simple bon sens proscrivent ces exagérations. Je t’assure que certains décolletés n’ont rien d’élégant; des manches trop courtes, trop ouvertes sous le bras n’offrent rien de bien joli non plus. Quant aux robes trop étroites et trop courtes, il suffit de s’asseoir pour en comprendre tout le grotesque.

Te parlerai-je de shorts? Le port en est strictement interdit par nos évêques. Et je comprends pourquoi. Il y a eu tellement d’abus qu’il a fallu sévir. Ce vêtement qui peut remplacer le maillot de bain à la plage, les jours où tu ne peux te baigner, est devenu un tout-aller qu’on porte même en ville et j’ai vu des shorts si indécents que je comprends la prudence de notre clergé. Heureusement, depuis quelques années, la mode est aux pantalons plus longs, aux genoux. Pour le tennis, le badminton, la plage, je le trouve très convenable; porté avec le bas trois-quarts cela fait un ensemble assez «petit-garçon». Mais n’en abuse pas. Conserve partout cette féminité que Guy de Larigaudie souhaite: «Mon Dieu, faites que nos soeurs les jeunes filles soient harmonieuses de corps, souriantes et habillées avec goût.»

J’allais oublier … si tu portes de ces robes en tissu léger et diaphane, je t’en prie songe à la confection d’un dessous convenable, opaque, voilà encore une faute de goût qui se répète trop souvent: rien de plus inélégant que de pouvoir détailler une silhouette qui marche dans la lumière ou dénombrer les multiples bretelles du corsage. Taille-toi un bon vêtement avec une épaulette raisonnable qui camouflera camisole, etc., un joli décolleté arrondi dans un tissu opaque: satin mat ou mieux, taffetas; te voilà en sécurité et belle par-dessus le marché. Comme tu peux le constater la modestie n’est pas incompatible avec la mode. Quand tu seras tentée de faire des imprudences, rappelle-toi cet avertissement formulé par le regretté Pie XII: «Tant que certaines toilettes provocantes restent le triste privilège des femmes d’une réputation douteuse et comme le signe qui les fait reconnaître, nul n’osera les adopter; mais dès qu’elles seront portées par des personnes au dessus de tout soupçon, on n’hésitera plus à suivre le courant qui entraînera peut-être aux pires chutes.» Attention, ma mie, à tes responsabilités de jeune fille bien élevée et chrétienne en plus.

Étudiantes de l'université de Pennsylvanie, 1961

Le Corset

In Mode on 27 April 2011 at 07:28

Extrait tiré de la revue Les Veillées des chaumières no. 94 publiée par les Éditions Gautier-Languereau. Article signé Comtesse de Bersac. Paris. 23 septembre 1933.

Choses utiles

Les robes sont très ajustées sur les hanches et se porteront ainsi toute la saison prochaine. Cette mode est ravissante, mais elle demande une ligne impeccable et par conséquent un corset très étudié, d’une coupe rationnelle, tout en laissant au corps sa souplesse. Qualités difficiles à rassembler? Non pas si vous demandez le Catalogue no. 1 du Corset Pâquerette, 11, boulevard Sébastopol, Paris, (2e). Vous y trouverez des modèles parfaits capables de satisfaire les plus difficiles. Vous y trouverez aussi les marques les plus cotées de corsets de maintien dorsal ou abdominal pour fillettes, femmes ou jeunes filles. Les modèles courants pour enfants et pour mamans, jeunes ou âgées, y figurent également. Les prix vous surprendront très agréablement.

Le Corset, 1933 - Brassaï, photographe



%d bloggers like this: