michellesullivan

Le train et l’avion

In Moeurs on 1 December 2011 at 08:10

Extrait tiré du livre Savoir Vivre publié par Françoise de Raucourt. Paris: Éditions des deux coqs d’or, 1964, 152 p. De la collection de Thérèse.

Le train:

Ne foudroyez pas du regard l’homme qui ne se précipite pas pour mettre vos bagages dans le filet. Il est courtois de le faire mais, s’il ne le fait pas, demandez lui son aide avec le sourire.

N’envahissez pas les filets en y étalant vos bagages.

Ne choisissez pas un compartiment de fumeurs si l’odeur du tabac vous incommode. Dans les autres, que la personne qui fume s’assure que personne n’y voit d’inconvénient, sinon, qu’elle aille fumer dans le couloir.

Si vos enfants ont la bougeotte, installez-vous du côté du couloir. Prévoyez de quoi les occuper pendant le voyage. S’ils sont vraiment insupportables, ne les laissez pas crier ou se battre dans le compartiment: faites-les sortir.

Si vous apportez un pique-nique, évitez le saucisson à l’ail et le munster, prenez plutôt des sandwiches enveloppés de cellophane. Mangez discrètement, sans étaler vos papiers gras, ni salir le compartiment

Vous devez vous incliner de bonne grâce si quelqu’un demande à fermer la fenêtre, même si vous étouffez. La loi protège les frileux.

Ne pas demander l’extinction des lumières avant vingt-trois heures.

Ne gardez pas d’un bout à l’autre du voyage une place qui vous aura été cédée par une personne bien élevée.

Ne montez pas sur la banquette et, si vous y étendez vos jambes, recouvrez-la d’un papier.

Ne vous endormez pas sur l’épaule d’un voisin et ne le contraignez pas, par diverses manoeuvres de poussée, à n’occuper que le quart de sa place.

L’avion:

Se munir d’un remède contre le mal de l’air.

Adressez-vous toujours à l’hôtesse ou au stewart en les appelant Mademoiselle ou Monsieur. Si vous avez besoin d’aide ou d’un renseignement, ne leur donnez pas de pourboire, mais remerciez-les avec amabilité.

Abstenez-vous de fumer le cigare et respectez scrupuleusement les consignes.

Ne semez pas la panique dans l’avion en perdant votre sang-froid au moindre bruit suspect.

Ne confiez pas à des amis qui voyagent en avion des paquets lourds et volumineux qui leur vaudraient un excédent de bagages.

Hôtesse de l'air, Southern Airways, 1964

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: