michellesullivan

Tenir maison: le savon

In Tâches domestiques on 24 August 2011 at 10:21

Extrait tiré du livre Tenir maison: le livre le plus pratique qu’une maîtresse de maison puisse posséder publié par Françoise Gaudet-Smet. Montréal. 1968. De la collection de Thérèse.

Le savon est l’un des produits-maison le plus utilisé mais aussi le plus gaspillé. En poudre, il coule facilement et sans mesure; par la mousse qu’il multiplie, il donne des illusions. La mousse n’est que de l’air et ce n’est pas ce ui nettoie. D’innombrables dégâts sont créés surtout dans les lessiveuses automatiques et dans les égoûts par les enduits dus à l’usage de trop de détersif.

Le savon en pain, surtout pour le bain, laisse à l’usure des débris qu’il faut recueillir soigneusement. Il est de bon usage de tenir, accrochée au robinet de la baignoire, une pochette, avec corde coulissante, où chaque petit morceau recueilli et inclus, devient nettoyant par la mitaine (sans pouce) qui l’emprisonne.

Il est aussi facile de hacher tous les morceaux de savon; de les mettre à chauffer et à bouillir, une partie de miettes et quatre parties d’eau. Embouteillé, c’est un excellent savon liquide toujours à portée de main.

Les restes de savon haché peuvent être aussi tassé dans un pied de bas de coton, trempés dans l’eau bouillante et maniés pour former une boule en liant la glue; saucés ensuite dans l’eau glacée, ils durcissent et font une excellente savonnette tout-usage, où savon il faut.

Une débarbouillette cousue et finie avec un élastique comme un poignet ouvert par où entrer les morceaux de savon deviendra utile comme une mitaine savonneuse où glisser la main.

Il faut toujours un pain de savon d’usage pratique au lavabo pour laver les mains. Afin de le faire durer le plus longtemps possible, comme pour en tirer meilleur rendement de décrassage, apportez du sable fin d’une plage où il y en a en abondance. Tenez-en à portée de la main, et chaque fois que le pain de savon aura servi, plutôt que de le laisse s’anéantir dans une eau qui le délaie, l’amoindrit et le gaspille, saucez-le dans votre réserve de sable. Vous n’aurez besoin d’aucun autre savon rugueux pour une foule de nettoyages. C’est à la fois un savon et une pierre ponce. Vous vous féliciterez d’être complice d’un secret bien serviable.

Mai '68

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: