michellesullivan

L’infidélité: une humiliation qu’il faut savoir pardonner

In Mariage on 4 September 2011 at 10:35

Extrait tiré du livre Séduire: comment trouver un homme et le garder publié par Jean Côté. Montréal. 1980. De la collection de Thérèse.

A la loterie du mariage, on n’a pas toujours le numéro gagnant. Lorsque les rapports deviennent rendus, que la communication est à peu près inexistante, la route de l’infidélité est toute tracée.

(…)

Quelle doit être l’attitude d’une femme qui découvre que son mari la trompe? Nous avons cru bon de demander la «recette» à une très chère et très intelligente amie, familiarisée avec les fredaines de son mari.

«Si votre conjoint a une aventure passagère, ne cassez rien. Montrez-vous détachée, bien au-dessus de ces petites peccadilles, et il n’en sera que plus mortifié dans son orgueil de mâle», explique-t-elle.

«Ne tolérez pas les liaisons suivies. Si elles se poursuivent malgré tout, montrez-vous plus coquette que jamais. S’il est un tantinet observateur, il s’inquiétera, se demandera ce qui se passe. Son désir sera de nouveau attisé, mais accordez-lui vos faveurs avec réticence. C’est fou ce que les hommes, présumément peu compliqués, se mettent à chérir ce qu’ils ont peur de perdre. L’instinct de possession reprend le dessus et vous devriez, sans trop de mal, jusqu’à la prochaine alerte, reprendre la situation en main.»

«Vous pourrez aussi lui dire, avec un calme affecté, que vous ne voyez pas d’inconvénient à ce qu’il cherche ailleurs ses petites satisfactions. De votre côté, vous songez à meubler votre vie affective. Cette mise au point suscitera de sa part un certain nombre de questions angoissées, car il se dira qu’il est peut-être allé trop loin.»

«Au moment où il vous a rencontrée, il est possible qu’il ait cru que les questions matérielles vous laisseraient indifférente. Aucune femme n’est parfaitement désintéressée. Faites le compte des déboires que pourrait vous occasionner un départ, même si vous êtes furieusement décidée à ne pas bouger.»

«Il y a une rivale; ne lui cédez rien. Interrogez-vous. Sur quel plan vous bat-elle? Est-elle plus charmante dans l’intimité que vous ne l’êtes? Ses talents culinaires sont-ils supérieurs aux vôtres? S’exprime-t-elle sexuellement avec plus de brio? Vous seriez peut-être surprise d’apprendre que votre compagnon est lié passagèrement avec une fille que ne vous va pas à la cheville. Vous vous sentirez humiliée. Ne perdez pas votre sang-froid. Il vous faut revoir votre stratégie globale. Si plus rien ne réussit et si tous vos efforts coulent à pic, c’est vraiment qu’il n’y a plus rien. Mais préparez-vous à jouer le grand jeu avec toute la finesse dont vous êtes capable. Ayez confiance en vous! Souvenez-vous que, quelques années plus tôt, vous avez sans doute vaincu une rivale que vous n’aviez jamais vue.»

Betty Friedan 27 janvier 1980 lors d'une conférence sur la famille organisée par le gouverneur de NY. (Photographe: Marilyn K. Yee/New York Times Co./Getty Images)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: