michellesullivan

Ce que l’on appelle “le savoir-vivre”

In Moeurs on 9 August 2011 at 16:23

Extrait tiré du livre De la timidité à la confiance publié par Françoise Perret. 1962. De la collection de Thérèse.

Voici quelques règles essentielles qu’il est indispensable de connaître:

Vous devez toujours vous présenter à la maîtresse de maison si vous ne la connaissez pas: «Je suis Madame X», pour une personne mariè – «Je suis Micheline R.», pour une célibataire;

vous devez aussi lui demander de vous présenter aux personnes qui l’entourent;

vous ne vous présentez pas à un homme, ce serait les rôles renversés;

vous tendez la main aux femmes de votre âge ou plus jeunes que vous, et à tous les hommes;

mais vous attendez qu’une femme âgée fasse le geste la première;

—  chez les autres, vous restez assise quand un homme vous salue — quel que soit son âge, à moins qu’il ne s’agisse d’un vieillard ou d’une personnalité illustre;

—  vous restez assise pour saluer une femme plus jeune que vous;

—  mais si vous êtes la maîtresse de maison, vous vous lèverez pour accueillir tous vos visiteurs, sans distinction d’âge ou de sexe;

—  vous irez au devant des plus âgés;

—  vous resterez à votre place pour les plus jeunes;

—  en visite ou dans la rue, vous garderez votre gant pour serrer la main (ce geste d’arracher son gant, de batailler même avec lui, en laissant le vis-à-vis plusieurs minutes la main tendue, est une erreur trop répandue à l’heure actuelle; ce sont les hommes qui se dégantent et non les femmes)

 

Helen Walbert Hundemer (1962)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: